Art Moves Africa : le Fonds de Mobilité des Artistes et des Opérateurs Culturels à l’intérieur de l’Afrique

Message d'avertissement

The service having id "digg_smart_button" is missing, reactivate its module or save again the list of services.

Conseil d'Administration

Président : M. Luc Mayitoukou, Directeur Zhu Culture, Senegal/Congo

Originaire du Congo Brazzaville, Luc Mayitoukou fait son entrée dans l’environnement de la culture en créant avec son frère Saintrick le groupe Tchielly en 1988. Il fait le choix en fin 99 de s’installer au Sénégal où il a travaillé aux côté de feu Mamadou Konté en tant qu’administrateur. Fort d’une riche expérience de terrain complété par des formations dans différents domaines de la culture, Luc Mayitoukou crée en 2006 l’agence culturelle ‘’Zhu Culture’ et représente différents artistes tels que Saintrick, Kamaldine, Lang’i, Papa Kourand, Farafina, Tripl’3, Bring2bang, Abayazid, Olondo…
Implanté à Dakar au Sénégal, Zhu Culture s’est rapidement installé dans le monde professionnel en apportant son expertise dans plusieurs pays en Afrique (Sénégal, Djibouti, Mali, RD Congo, Burkina Faso, Egypte Gabon, Guinée…). Totalement pluridisciplinaire, Zhu Culture intervient dans la gestion de carrières artistiques, la diffusion, l’organisation d’événements culturels, la production discographique, la mode, l’édition, l’expertise culturelle et la formation aux métiers des arts et du spectacle vivant, (Régie technique de sonorisation et de lumière, gestion de carrières artistique, gestion d’entreprise culturelles, droits d’auteurs…). Œuvrant pour une meilleure diffusion des artistes et de leurs œuvres sur l’international, Zhu Culture a opté pour la formation, afin de contribuer à la professionnalisation des acteurs et a une meilleure compétitivité pour une réelle économie de la culture africaine.
Aujourd’hui, Zhu Culture intervient dans la formation (techniciens en sonorisation, en Lumières, Management de carrières artistiques) au Sénégal, au Mali, au Burkina, en RDC, au Congo Brazzaville, au Gabon, à Djibouti, en Guinée, en Côte d’Ivoire. Régulièrement, le festival Gagao Hip Hop de Libreville, le Fest’Horn de Djibouti, Afrikakeur et le Senejazz au Sénégal, collaborent avec Zhu Culture.
Pour accompagner ses formations aux métiers du spectacle vivant, Zhu Culture travaille sur l'édition des ouvrages pédagogiques. Le premier de cette série est ‘’la sonorisation de spectacle’’.

Vice Présidente : Mme Judy Ogana, Manager Go Down Art Center, Kenya

Judy est la directerice générale du Centre GoDown Arts à Nairobi. Le GoDown est en activité depuis 2003 et est sans doute la structure la plus influente à soutenir les arts et le secteur culturel dans la région. Judy est devenue membre de GoDown en Novembre 2006, après avoir oeuvré pendant un an en tant que responsable de la communication et du développement des ressources à l'Université Aga Khan - Afrique de l'Est.

Avant sa nomination à l'Université, Judy a travaillé avec Kuona Trust pendant sept ans. Kuona, une structure qui soutient les artistes visuels au Kenya et dans toute la région de l’Afrique de l'Est, a joué un rôle clé dans le développement des arts visuels dans la région. Pendant le mandat de directrice de Mme Ogana, Kuona Trust a été l'une des structures fondatrices du concept du centre multidisciplinaire des arts, désormais connu sous le nom GoDown Arts Centre.

Judy a un baccalauréat en éducation (spécialisation beaux-arts) à l'Université Kenyatta. Elle a travaillé avec Jacaranda Designs, une maison d'édition et de design intérieur, comme artiste / illustrateur, graphiste, et plus tard, comme directrice des projets spéciaux. Elle a également enseigné l'art à la State House High School et à l'école Serare. En 1998, Judy a complété un cours en gestion des arts et de la culture à l'Université de Witwatersrand à Johannesburg.

En 2008, Judy a été sélectionnée pour participer au programme du Kennedy Centre Fellowship pour les gestionnaires des arts à Washington, à New York et à Minneapolis. En 2009, elle était l'une des 18 personnes choisies pour participer au Women Leaders for The World Programme à l’université Santa Clara (USA). Enfin, en mai 2010, elle fut accueillie par gouvernement australien en tant que première est-africaine à être sélectionnée pour le programme des visites culturelles internationales en Australie.

Judy a servi dans le comité de sélection de la Ruth Hunt Wood Foundation pendant sept ans, ainsi que comme chef d’équipe et membre du comité des conservateurs d’art contemporain des musées nationaux du Kenya. Elle a récemment été nommée membre du Comité de la Biennale de l’Afrique de l'Est.

Judy vit à Nairobi. Elle est mariée et mère de deux enfants, Imani (8 ans) et Sifa (six ans).

 

Secrétaire Général : M. Tarek Abou El Fetouh, Directeur Young Arab Theatre Fund, Egypte

Tarek Abou El Fetouh est né au Caire et vit et travaille à Bruxelles, où il est commissaire indépendant, architecte et directeur du Young Arab Theatre Fund et du festival Meeting Points.

Abou El Fetouh a travaillé au niveau international sur la conception et la réhabilitation de bâtiments abandonnés, en les transformant en lieux d’art. Ces espaces comprennent : le Garage (Alexandrie, Egypte), le Théâtre Collectif 12 (Paris, France), le Windows Théâtre (El-Minia, Egypte), The House (Amman, Jordanie), l'espace industriel à la Townhouse Gallery (Le Caire, Egypte), Ness El Fen (Tunisie) et le Théâtre Geneina (Le Caire, Egypte).

En tant que commissaire, il a produit de nombreux festivals, y compris: le Festival international d'Amman, (Jordanie 1996 -2000), It’s Happening in the Garage, (Alexandrie, Egypte, 2004), DisOrientation, House of World Cultures, (Berlin, Allemagne 2003), Roaming Inner Landscapes, (Alexandrie, Egypte 2004), et le Sharjah Biennial 9 (EAU, 2009). Il a initié le festival des arts contemporains Meeting-Points, et il fut commissaire des quatre premières éditions du festival.

Abou El Fetouh est également le fondateur et directeur du Young Arab Theatre Fund (YATF), une fondation basée à Bruxelles qui travaille dans le domaine de l’art contemporain depuis 2002.

 

Trésorier : Mr Farai Mpfunya, Director Zimbabwe Culture Fund Trust, Zimbabwe 

Farai Mpfunya est le fondateur et le directeur du Culture Fund of Zimbabwe Trust, la plus grande organisation de financement pour les arts et la culture au Zimbabwe.

Il est membre du Conseil d’Administration de structures telles que le "Harare Mayors Advisory Committee on Arts and Culture" et le "Young Africa Skills Centre." Farai Mpfunya a participé au groupe de travail du Arterial Network la politique culturelle (Cultural Policy Task Group), qui a créé un cadre pour habiliter les gouvernements africains à l'élaboration de leurs politiques culturelles.

Il a également occupé des postes de leadership dans des ONG culturelles telles que: le International Film Festival Trust du Zimbabwe, le National Code on Corporate Governance Project for Zimbabwe, le Great Zimbabwe Scenarios Planning Project, Thomson CSF, et InfoTech-IBM.

Ayant reçu sa formation universitaire au Zimbabwe, en France et en Angleterre, il a commencé sa carrière professionnelle dans les secteurs publics. Il a étudié l’ingénierie électronique et l’administration des affaires (MBA), avant de  passer au cinéma et à l'administration de la culture et des arts.

Farai est membre du Salzburg Global Seminar (Session 490) et du DeVos Institute of Arts Management au Kennedy Center.

 

Mariam Mayoumbila, Entrepreneure culturelle, Tchad 

Titulaire d’une licence en lettres modernes, elle a suivi la formation d’entrepreneur culturel à Lomé, au Togo, en 1993.

Elle est comédienne et auteure dramaturge. Elle a travaillé pendant douze ans (1984 à 1996) à la Radio-Tchad, et fut ensuite directrice du ballet national du Tchad (1996 à 2006).

Elle est actuellement Présidente de la Commission Education-Culture-Jeunesse et Sports au Conseil Economique Social et Culturel du Tchad, ainsi que de l’Association d’Echanges Culturels KADJA-KOSSI, qu'elle a fondée en 1993. Elle est membre de AMA, de Arterial/Network, de REPROSAC et Directrice du FIFART (Festival-Internation de la Femme Artiste au Tchad). Elle prend part active dans la lutte pour l’épanouissement de la femme (luttes contre les violences faites aux femmes; pour la scolarisation des filles; contre la mortalité maternelle, etc.).

 

Facebook Comments Box

TwitterFacebook