Art Moves Africa : le Fonds de Mobilité des Artistes et des Opérateurs Culturels à l’intérieur de l’Afrique

Message d'avertissement

The service having id "digg_smart_button" is missing, reactivate its module or save again the list of services.

Boursiers sur la route : Judith Olivia Manantenasoa et Ariry Andriamoratsiresy

Judith Olivia Manantenasoa et Ariry Andriamoratsiresy se rendent aujourd’hui d’Antananarivo (Madagascar) à Kampala (Ouganda) afin de participer au Festival Tuzinne (1-3 novembre). Il s’agit d’une manifestation annuelle mettant en scène des œuvres d’art performantes ayant pour visée de sensibiliser les publics quant aux violations des droits de la personne et à la justice sociale en Afrique de l’est.

Judith Olivia Manantenasoa et Ariry Andriamoratsiresy sont tous les deux des figures de proue de la scène de danse contemporaine à Madagascar. Fondateur de la compagnie Rary, Ariry Andriamoratsiresy est un pionnier de la création, de la recherche, de la formation et de la production chorégraphique à Madagascar et dans le monde de la danse international. Ayant fait ses débuts dans la compagnie Tsingory, il participa notamment au développement du Vakojazz, un style de danse révolutionnaire inspiré du Vakodrazana traditionnel. Son objectif en tant que danseur-chorégraphe a toujours été clair : de faire de la danse un outil de développement pour son pays.

Judith Olivia Manantenasoa fait quant à elle partie d’une nouvelle génération de danseurs malgaches qui sont en train de repousser les limites de la danse dans leur pays. En 2014, elle fut lauréate du prestigieux programme de résidences Visas pour la création de l’Institut Français, ce qui l’a amenée à faire tourner sa création « Métamorphoses » dans plusieurs pays d’Europe et d’Afrique. Depuis lors, elle a créé plusieurs nouvelles œuvres, qu’elle fait tourner à Madagascar et à l’international.

À Kampala, Judith et Ariry présenteront deux solos : « Rambolamasoandro » et « Écorche: Pokaty Voavaofy ». Ils comptent également faire de la prospection de chorégraphes ougandais dans le cadre de deux projets présentement menés par la compagnie Rary : Labidhy, un laboratoire de création chorégraphique pour les danseurs africains ; et le festival 321, un programme d’accompagnement de petites pièces (solos, duos et trios). Leur objectif commun est de créer un pont durable entre les artistes de Madagascar et les artistes internationaux.

Nous souhaitons à Ariry et Judith un très bon voyage et un excellent festival !

Domaine: 
Type of Project: 
Year: 
2018
Month: 
11

TwitterFacebook